Le prix du malt

Le cours des matières premières a une influence directe sur le prix des bières. L’emballage et le malt sont les 2 principaux facteurs de coûts. Avec la mauvaise récolte de malt en Europe cet été, son prix a progressé de 40 %. Les brasseurs achètant généralement leur malt un an avant la récolte, ils l’ont négocié entre 230 et 250 EUR la tonne en 2005, c’est donc en 2007 qu’on aura les conséquences de cette année. Ceux qui achètent en ce moment payent 100 EUR de plus que l’an passé, soit quelques 330 EUR la tonne. Sachant qu’une tonne permet de produire en moyenne 62,5 hl, il y a actuellement 4 EUR de malt par hl (sur la base tarifaire 2005). Ce qui représente pour 2007 une augmentation de 10 cent par pack de 24. A quoi il faudra encore ajouter la répercussion des coûts énergétiques et ici ou là quelques ajustements divers. La fermeture des silos en Europe – Weissheimer en Allemagne, Lesaffre (IMC 5ème producteur mondial) en France – et la pauvreté des récoltes en général ne prédisent rien de bon pour le maintien des prix de la bière. Quant à ceux qui mettraient quelques espoirs dans les orges d’hiver, le rendement qualitatif douteux de ces variétés les feront vite changer d’avis.